Vous allez bientôt passer un examen, vous avez travaillé et vous sentez prêt. Pourtant, vous n'arrivez pas à manager votre stress: cette sensation vous semble inquiétante, vous y pensez tout le temps et vous avez du mal à dormir. 

C'est frustrant, car il vous faut être en forme pour bien penser et travailler efficacement. 

L'examen est pour notre société marocaine la première grande  reconnaissance sociale et académique. 

Nous évoluons avec notre propre regard, mais aussi celui des autres. Et le diplôme caractérise le regard de l’ensemble. 

C'est pourquoi le stress est si conséquent et il est lié à ces épreuves. Le niveau de connaissances va être testé, mais également la personnalité du candidat. 

Certains perdent leurs moyens, d'autres, sont au contraire motivé par cette notion de “danger”. C'est ainsi qu'agit le stress : à dose raisonnable, il rend plus efficace et plus performant. A dose trop importante, il paralyse.

Comment apprendre à maîtriser son stress ?

Le stress est lié à deux ‘facteurs’. Une perception du danger de la situation, les capacités à y faire face. Celui qui fait de son examen un enjeu très important, et qui considère comme infimes ses chances de réussite, s'enferme dans un stress puissant. 

Si la personne se soucie peu de ses épreuves, a un niveau de stress bas, ça ne la rendra pas efficace aussi. Il faut à tout prix trouver la dose entre les deux. 

Pour cela, il est important de se focaliser sur quelques attitudes mentales bien précises :

  • - transformer ses impératifs en préférences : “ce serait mieux si je réussis” plutôt que “si j’échoue, c'est la catastrophe”.

  • - pour celui qui ne se fait pas assez de souci, travailler sur ses motivations  en écrivant sur une feuille, d'un côté les avantages à ne pas réviser, de l'autre tous les avantages à réviser. Déterminer dans quel sens sa motivation balance. Et agir.

Quelques conseils pour arriver au mieux de sa forme ?

Le corps a besoin d’être  en excellente forme. Il est donc indispensable de ne pas rater  son sommeil et avoir une alimentation équilibrée. 

La pratique d’une activité physique afin de relâcher  la pression. Enfin quelques méthodes de relaxation sont bénéfiques pour apprendre à se détendre et à mieux respirer.

Côté psychologique, il est indispensable dans les jours qui précèdent de ne pas avoir investi tout son esprit dans les examens. Il faut aérer son cerveau saturé par les révisions, avec  une sortie entre copains, un dîner sympa... Le stress mobilise beaucoup d'émotions négatives, il faut donc équilibrer et développer des émotions positives.

Le rôle des parents est évidemment essentiel. Ne surtout pas mettre la pression mais veiller à ce que leur enfant bénéficie du meilleur environnement possible. A eux de trouver  la manière de toujours être disponibles mais dans la plus grande discrétion. En gros, proposer sans jamais rien imposer.